Scène

Louise Bourgeois, miroir d’une femme et d’une carrière inouïes

Au Grütli, à Genève, le théâtre se repense comme espace de jeu multiple pour offrir différents points de vue sur l’artiste et sculpteure franco-américaine, incarnée par Rachel Gordy dans Louis(e). Une belle manière de mettre les créatrices au centre.
Louise Bourgeois, miroir d’une femme et d’une carrière inouïes
Rachel Gordy, créatrice du spectacle, incarne Louise Bourgeois, en opérant aussi un travail sur la voix. DOROTHÉE THÉBERT FILLIGER
Théâtre

Qui était Louise Bourgeois (1911-2010), l’une des artistes majeures du XXe siècle? Répondre à cette question implique de tendre plusieurs miroirs, comme le faisait la plasticienne, pour obtenir une multiplicité de points de vue sur un même objet – en l’occurrence Louise Bourgeois en personne. Elle a vécu plus longtemps que Picasso, livrant une œuvre elle aussi plurielle et protéiforme, entre sculptures, dessins, installations, etc. Mais on connaît sans doute

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion