Genève

Le Tribunal de police condamne un activiste pro-climat

Malgré l’urgence climatique, la juge n’a pas estimé que l’état de nécessité licite justifiait l’acte du militant de 23 ans.
Le Tribunal de police de Genève condamne un activiste pro-climat
Le jeune homme s'était opposé à sa condamnation par ordonnance pénale pour obtenir un débat public. Mardi, lors du procès, son avocate Laïla Batou avait plaidé l'acquittement. KEYSTONE
Ecologie

La justice genevoise ne cautionne pas l’action d’un militant pro-climat. Le Tribunal de police a condamné l’activiste du collectif Breakfree Suisse pour dommages à la propriété sur un bâtiment de Credit Suisse (CS) en 2018. Statuant contradictoirement, le tribunal a toutefois diminué jeudi la peine du militant. Celui-ci a écopé de 10 jours-amendes à 30 francs avec sursis, contre 20 jours-amendes dans sa première condamnation par ordonnance pénale. Le tribunal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion