Cinéma

Le courage de briser ses chaînes

Amitié, maternité et patriarcat sont au cœur du premier long métrage de la Marocaine Maryam Touzani, Adam.
Le courage de briser ses chaînes
FILMCOOPI
cinéma marocain

Le cinéma des pays du Maghreb est en pleine mutation. Après Papicha de l’Algérienne Mounia Meddour en octobre dernier, c’est au tour d’une autre femme de capter la lumière. Sobrement intitulé Adam, le premier long métrage de Maryam Touzani est une émouvante histoire d’amitié entre femmes, doublée d’une subtile critique féministe de la société patriarcale marocaine. Un film qui ose briser les tabous, mais qui le fait avec une grande

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion