International

Londres et Bruxelles se tiennent tête

La Commission européenne et le Royaume-Uni affichent déjà leurs divergences sur l’après-Brexit, en matière de régulation et de pêche.
Londres et Bruxelles se tiennent tête
«Nous allons restaurer notre pleine souveraineté sur nos frontières, l’immigration, la concurrence, les règles», a tonné, lundi à Londres, le premier ministre britannique, Boris Johnson. KEYSTONE
Brexit

Les hostilités sont déclarées. Trois jours après le Brexit, la Commission européenne et le Royaume-Uni ont présenté lundi des visions divergentes du «nouveau partenariat» qu’ils souhaitent nouer avant la fin de 2020, si possible. «Je recommande vivement, pour réussir, qu’on ne commence pas par marcher à reculons», a vitupéré le chef négociateur de l’Union, le Français Michel Barnier, en exposant le projet de mandat de négociations que la Commission européenne

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion