Lecteurs

Des logements à Cointrin?

Jean-François Bouvier est opposé à la construction d’habitations dans la zone Cointrin Est et Ouest.
Environnement

Comment ose-t-on proposer la construction d’habitations (Cointrin Est et Ouest) dans la zone déjà la plus polluée du canton de Genève à ce jour et qui le sera encore plus dans les années à venir?

La lecture de la Stratégie de Protection de l’Air 2030, validée par le Conseil d’Etat en décembre 2015 est instructive: On lit: «L’oxygène que nous respirons est à la base de notre Vie». Aux pages 13 et suivantes on voit les cartes de pollution de l’air déjà en rouge, virer au fil des années au rouge foncé (doublement d’ici 2030) pour, entre autre, l’oxyde d’azote (Nox) à l’endroit même où ces projets devraient se réaliser! Ce quartier produira avec l’aéroport à lui seul le 40% du total cantonal des Nox.

Les Nox sont des gaz très irritants pour les poumons et les yeux. Ce sont ceux que l’on rencontre massivement en bordure des routes et aéroports, en particulier à Cointrin en bordure de l’avenue Louis-Casaï. Oser parler de projets de qualité qui respectent l’environnement en construisant des logements au centre de la zone la plus polluée du canton (air et bruit) est irresponsable. C’est même faire preuve d’un mépris rarement égalé à l’égard de nos concitoyens (propriétaires /locataires) qui eux n’auront pas le choix de se loger ailleurs.

Les temps ont changés, mais apparemment pas pour tous. Ces deux projets ne méritent qu’un refus clair, net et sans appel, car l’aménagement du territoire en 2020, ce n’est plus de construire des logements n’importe où, et encore moins en bordure de l’autoroute et de l’aéroport. Il n’est pas surprenant que onze partis et association sur seize s’y opposent.

Jean-François Bouvier,
Vernier (GE)

Opinions Lecteurs Lettre De Lecteur Environnement

Connexion