Genève

La Ville s’oppose à l’autoroute du Chablais

La municipalité va attaquer en justice l’autorisation donnée par le gouvernement français à la construction d’un tronçon autoroutier de 16 kilomètres.
La Ville s’oppose à l’autoroute du Chablais
La Ville de Genève estime que le tronçon autoroutier menacerait le Léman Express, qui a été mis en service le 15 décembre dernier. KEYSTONE
Grand Genève

Le feu vert accordé par le gouvernement français à la construction d’un tronçon autoroutier de 16 kilomè-tres dans le Chablais français a fait bondir la Ville de Genève. La municipalité a décidé d’attaquer l’autorisation en justice. > Notre article du 5 janvier 2020: «Nous ferons de mon jardin une ZAD» La Ville a mandaté le cabinet d’avocats Huglo-Lepage pour contester cette infrastructure, a noté mercredi le porte-parole de l’exécutif municipal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion