Vaud

Penser le post-capitalisme

Les valeurs de nos futures économies reposeront davantage sur la solidarité et la justice sociale que sur le profit, analyse l’économiste français Thomas Coutrot.
Penser le post-capitalisme
Dans le capitalisme, les priorités d’investissement et de production sont déterminées par la loi du seul profit, constate Thomas Coutrot. «Il faut donc expérimenter un autre système où ces décisions seront prises par d’autres mécanismes et en fonction d’autres critères.» KEYSTONE
Entretien

Nos sociétés sont en crise. Soulèvements populaires, remise en question du système de représentation politique, dérèglement climatique, instabilité financière: le système capitaliste est critiqué de toutes parts. Certains économistes réfléchissent à des modélisations théoriques d’un système post-capitaliste. Thomas Coutrot en fait partie. Cofondateur des Economistes atterrés et ancien porte-parole d’Attac France, il était récemment invité à Lausanne pour en parler. Entretien. Pourquoi est-il important aujourd’hui de réfléchir à des alternatives

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion