Livres

Drôles de valses funèbres

Le Monsieur qui vendait des choses inutiles, dernier livre de Dominique de Rivaz, offre une constellation de regards décomplexés sur la mort.
Drôles de valses funèbres
Recueil

Chroniques familiales, nouvelles, portraits, anecdotes… Le contenu du dernier livre de Dominique de Rivaz est à première vue aussi disparate que le bric-à-brac suggéré par son titre, Le Monsieur qui vendait des choses inutiles. Ces textes brefs sont cependant reliés par le fil rouge du «dédevenir», helvétisme hérité de l’allemand entwerden qui signifie dépérir, péricliter, précise l’éditeur. Entre déclin, deuil et décrépitude, c’est bien la mort qui approche dans chacun

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion