Économie

Credit Suisse a espionné deux fois

La grande banque a fait surveiller son ancien directeur des ressources humaines avant de le démettre.
Credit Suisse a espionné deux fois
A la tête de Credit Suisse, Tidjane Thiam a jusqu’à aujourd’hui été dédouané. KEYSTONE
Bras de fer

Urs Rohner, président de Credit Suisse, va-t-il répéter ses excuses ou trouvera-t-il d’autres mots? Le 2 octobre dernier, il affirmait que «les mesures de surveillance étaient erronées, disproportionnées et elles ne correspondent pas à la culture de notre banque. Je présente mes excuses» à l’occasion d’une conférence de presse convoquée à la hâte pour expliquer pourquoi Iqbal Khan, ancien patron de la gestion privée, avait fait l’objet en septembre d’une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion