International

Un Prix Nobel accusé de génocide

La Birmanie et Aung San Suu Kyi doivent s’expliquer devant la Cour internationale de justice sur le traitement infligé aux Rohingya.
Un Prix Nobel accusé de génocide
Aung San Suu Kyi était présente devant la Cour à La Haye. KEYSTONE
Birmanie

L’ancienne icône de la paix Aung San Suu Kyi a assisté mardi aux appels de la Gambie, au nom du monde musulman, pour que la Birmanie «cesse le génocide» contre la minorité rohingya. Cela s’est passé au premier jour d’audiences devant la Cour internationale de justice. Celle qui fut lauréate du Prix Nobel de la paix en 1991 est à la tête de la délégation birmane devant la Cour qui

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Testez-nous
Au mois de juin,
nous vous offrons l'essai web 2 mois
profitez-en!

Connexion