Genève

L’opéra n’obtient qu’une demi-rallonge

Fâché par «l’opacité des comptes» et les notes de frais, le délibératif marque sa mauvaise humeur en n’accordant qu’un bout du crédit extraordinaire demandé par le Grand Théâtre.
L’opéra n’obtient qu’une demi-rallonge
Le Conseil municipal a accepté uniquement de combler le déficit de la saison passée (2018-2019). JPDS
Ville de Genève

Fin 2018, en raison du retard du chantier de rénovation du Grand Théâtre, ce dernier obtenait de son principal bâilleur de fonds, la Ville de Genève, un crédit extraordinaire de 3,4 millions de francs. «Je pensais sincèrement ne pas devoir solliciter à nouveau le Conseil municipal, mais, malheureusement, cela n’a pas suffi», s’est justifié, mardi puis mercredi, le chef de la Culture, Sami Kanaan, défendant une nouvelle rallonge de 3,2

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion