Suisse

Lobbying: un revirement symbolique

Contrairement à l’ancien Conseil national, le nouveau veut davantage de transparence pour les lobbyistes.
Lobbying: un revirement symbolique
Dès le premier jour de cette nouvelle ­législature, le vent a tourné au sujet du lobbyisme, pour le plus grand plaisir du chef du groupe des Verts, ­Balthasar Glättli. KEYSTONE
Conseil national

Plus jeune, plus vert, plus féminin, plus progressiste: le visage du Conseil national s’est passablement remodelé lors des élections d’octobre. Et cette métamorphose s’est traduite lundi lors du premier vote de la législature. Par 107 voix contre 66, la nouvelle Chambre du peuple a accepté d’entrer en matière sur un projet introduisant davantage de transparence pour les lobbyistes, ces agents qui plaident auprès des politiciens pour des intérêts de l’économie,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion