Genève

Le DIP veut davantage de postes

La conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta demande près de 200 postes pour le Département de l’instruction publique, faute de quoi des effets concrets pourraient se faire sentir dès la prochaine rentrée.
Le DIP veut davantage de postes
La conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta prévoit une augmentation des élèves pour 2020. KEYSTONE
Budget

Le Grand Conseil genevois se penchera en décembre sur le budget 2020. Si le DIP n’obtient pas les postes demandés, des effets concrets se feront sentir dès la rentrée prochaine, avertit jeudi dans une interview la conseillère d’Etat Anne Emery-Torracinta. Pour 2020, le Conseil d’Etat genevois souhaite 412 nouveaux postes, dont 196,9 emplois plein-temps pour le Département de l’instruction publique (DIP) que dirige Mme Emery-Torracinta. La Commission des finances a

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion