Suisse

Des lobbys malmenés

Représentants patronaux et syndicaux ont subi une déroute électorale, mais leur influence survivra.
Des lobbys malmenés
A l’Usam, le président Jean-François Rime (à dr.) et son directeur Hans-Ulrich ­Bigler ont tous deux pris une veste. KEYSTONE/ARCHIVES
Fédérales 2019

L’information est un peu passée sous les radars lors des élections fédérales, mais les partenaires sociaux ont subi une véritable déroute il y a un mois. Certes, les non-réélections du président de l’Union suisse des arts et métiers (Usam) Jean-François Rime (udc, FR) et de son directeur Hans-Ulrich Bigler (plr, ZH) ont fait beaucoup de bruit. Mais elles sont loin d’être les seules. Côté patronal, c’est surtout au sein de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion