Genève

Restauration, «non aux quatorze tampons»

Le syndicat SIT demande l’annulation d’une directive de l’ORP qui durcit les conditions de perception de l’assurance chômage pour le personnel de l’hôtellerie et de la restauration.
Restauration, «non aux quatorze tampons»
Pour le SIT, la directive ne fait qu'encourager le travail précaire. KEYSTONE/IMAGE D'ILLUSTRATION
Emploi

«Il faut empêcher une augmentation du nombre de recherches d’emplois imposées aux chômeurs!», réclame le SIT (Syndicat interprofessionnel de travailleuses et de travailleurs) dans une pétition adressée mercredi à Mauro Poggia, conseiller d’Etat en charge du Département de l’emploi (DSES). Le texte – qui a récolté plus de 1500 signatures – demande l’annulation d’une directive de l’Office régional de placement (ORP). Entrée en vigueur le 1er août, elle durcit les

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion