Cinéma

Nostalgie de la jungle

A voir à Genève au festival Filmar en América latina, A Febre évoque le sort des indigènes au Brésil. ­Rencontre avec sa réalisatrice Maya Da-Rin.
Nostalgie de la jungle
Indigène Desana travaillant dans le port de Manaus, installé en ville depuis vingt ans, Justino (Regis Myrupu) rêve de sa forêt natale. DR
Filmar en América latina

Dévoilé en première mondiale à Locarno cet été, A Febre (La Fièvre) y a remporté les prix du meilleur acteur (Regis Myrupu), de la critique internationale et du jury des jeunes. A voir ces jours à Genève au festival Filmar en América latina, il a été projeté entre-temps dans une trentaine de festivals et primé à Biarritz, Pingyao (Chine), Chicago, Thessalonique (Grèce) et Recife (Brésil). «Je n’avais pas la moindre

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion