Cinéma

Filmar, en version originaire

Le 21e festival Filmar qui débute ce vendredi témoignera de la vivacité du cinéma autochtone. De quoi offrir un tremplin à des œuvres en langue originale qui peinent à être vues sur leur propre continent.
En version originaire
L’arrivée d’un enfant. Moment clé d’une identité en reconstruction permanente. C’est la trame de "HuaHua", l’étonnante introspection filmique d’un couple amérindien d’Equateur. DR
Festival 

Le cinéma latino-américain en version originaire. Si le festival Filmar en América latina n’a pas attendu sa 21e édition pour remonter aux sources autochtones du continent, jamais encore il n’avait autant «parlé» dans ses langues premières. Du 15 novembre au 1er décembre, une douzaine de films, dont quatre regroupés dans une section ad hoc (Filmar en idioma), offriront aux spectateurs de la région genevoise la vitalité du monde indigène latino-américain,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion