Suisse

La Suisse et le pactole de la corruption

Depuis 2011, le Ministère public de la Confédération a condamné sept entreprises pour corruption. Un système qui a rapporté 500 millions de francs mais qui ne profite pas aux victimes.
La Suisse et le pactole de la corruption
En 2011, la filiale suisse du groupe Alstom avait été la première entreprise condamnée pour la violation de l’article 102 du code pénal. KEYSTONE
Justice pénale

Le dernier cas date d’il y a quelques semaines. Gunvor, négociant de matières premières basé à Genève, a été condamné par le Ministère public de la Confédération (MPC) à payer 94 millions de francs. La raison? Repères Liste des entreprises condamnées depuis 2011. Le montant des sommes détournées et des amendes est en francs suisses: > Alstom, 2011: 39 millions (amende: 2,5 millions). Corruption > Stanford Group, 2014: 12,3 millions (amende: 1

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion