Le PBD très courtisé

Tombé de 4,1% à 2,4% de force électorale, le Parti bourgeois-démocratique (PBD) agonise un peu plus à chaque élection. Cette année, cela ne l’a toutefois pas empêché d’être courtisé par deux prétendants de choix. PDC comme PLR ont fait les yeux doux aux trois élus bourgeois-démocratiques, leur proposant d’intégrer leur groupe parlementaire. Démocrates-chrétiens et libéraux-radicaux avaient de bonnes raisons à cela. Les conseillers nationaux PBD sont synonymes de précieux sièges

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion