Genève

Le père d’Assange sonne l’alarme

John Shipton, était vendredi à Genève pour le vernissage des expositions «Presse (censure)». Il a exprimé ses craintes sur l’état de santé de son fils, le fondateur de Wikileaks, et appelé à sa libération.
Le père d’Assange sonne l’alarme
Libertés démocratiques

«Je suis Julian Assange», «Liberté de la presse». La salle principale de l’Association pour le patrimoine industriel (API) est tapissée de photos de journalistes arborant des pancartes en solidarité avec le lanceur d’alerte1Voir notre édition du 8 novembre (https://lecourrier.ch/2019/11/07/a-travers-assange-cest-le-journalisme-quon-veut-domestiquer). Programme sur patrimoineindustriel.ch. Incarcéré depuis avril à Londres, ce dernier risque l’extradition vers les Etats-Unis où il encourt jusqu’à cent septante-cinq ans de réclusion. Assis devant les projecteurs, un homme septuagénaire

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion