Religions

La formation des imams à la loupe

Pour un imam, avoir étudié à l’étranger suscite plus de méfiance que d’admiration. Une étude examine la formation de ceux qui exercent en Suisse, et propose des améliorations.
La formation des imams à la loupe
La salle de prière du centre Dituria lors de son inauguration, le 10 mai 2017 à Plan-les-Ouates (GE). La Suisse compte actuellement 130 imams en exercice. KEYSTONE/PHOTO PRETEXTE
Islam en Suisse

La formation des imams est régulièrement pointée du doigt, comme ce fut récemment le cas lorsque l’un d’eux, à la mosquée de Kriens (LU), avait préconisé le châtiment corporel des épouses. Le Centre suisse islam et société (CSIS) de l’université de Fribourg vient de publier une étude qui explore le parcours théologique des imams de Suisse, et propose des pistes d’amélioration. Menée par Hansjörg Schmid, directeur général du CSIS, et

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion