Genève

Des souris et des hommes

Une initiative visant à faciliter les oppositions à l’expérimentation animale est soumise au vote des Genevois. Les milieux de la recherche se disent alarmés.
Des souris et des hommes 2
Les souris représentent 93% des animaux utilisés à Genève à des fins expérimentales. KEYSTONE
Recherche

Le 24 novembre, les Genevois voteront sur l’initiative populaire cantonale «Pour un meilleur contrôle de l’expérimentation animale», un texte visant à faciliter les oppositions aux recherches scientifiques utilisant des bêtes. Visés, l’université et les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ont lancé lundi leur campagne pour défendre la situation actuelle, assurant que la qualité de la recherche et la découverte de traitements médicaux étaient menacées par le texte. En face, la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion