Vaud

Ils sont les oreilles de la nuit

Les médiateurs urbains arpentent les rues de Payerne les soirs de week-end et nouent le dialogue.
Ils sont les oreilles de la nuit
La mission des médiateurs urbains est d’atténuer le sentiment d’insécurité à Payerne. ALAIN WICHT
Payerne

Il pleut des cordes à Payerne en ce soir d’octobre. Pas de quoi entacher la motivation de Murielle (51 ans) et Nicoleta (48 ans), les deux médiatrices urbaines de service. A Payerne, la médiation urbaine s’inscrit dans un concept global de sécurité pour lequel une enveloppe totale de 240 000 fr. a été allouée. La commune a engagé onze citoyens – et doit refuser des gens – comme auxiliaires qu’elle rémunère 25 fr.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion