Solidarité

Une génération en colère

Les manifestations spontanées et non confessionnelles qui ont éclaté le 1er octobre dans plusieurs villes d’Irak ont fait jusqu’à présent une centaine de morts et plus de 6000 blessés.
Une génération en colère
Le mouvement démarré le 1er octobre a été marqué par une féroce répression, qui n’a fait qu’amplifier la rage des manifestants. keystone
Irak

«Les politiciens ne comprennent pas cette génération de jeunes nés après 2003, qui n’ont pas connu l’époque de Saddam Hussein, ont grandi avec les réseaux sociaux, et qui se moquent de savoir s’ils sont sunnites ou chiites mais veulent juste avoir du travail.» Cette remarque d’un jeune Irakien lâchée à la dérobée vendredi, dans un café à Bagdad, en Irak, incarne le mouvement initiateur des manifestations qui ont éclaté dans

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion