Scène

«Invisible» sème le trouble

Yan Duyvendak installe un ­mystérieux jeu urbain dans les rues de Genève et Lausanne.
«Invisible» sème le trouble
L’équipe du projet explique que «le jeu permet de se rendre compte à quelle vitesse l’on peut devenir très forts en tant que groupe, simplement en effectuant ensemble des actions minimales». NIELS KNELISMEIJER
Performance

Depuis le 9 octobre, divers lieux genevois se retrouvent secrètement envahis par les spectateurs de la Comédie. Présentée simultanément à l’Arsenic de Lausanne, la création du performeur suisse Yan Duyvendak Invisible s’amuse à semer le trouble de manière discrète au sein de la sphère publique. Imaginé par le lauréat du Grand Prix suisse de théâtre 2019 et coécrit par 32 auteurs venant de différents pays – mêlant artistes et citoyens –, la performance

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion