International

Pas de trêve en Equateur

Le mouvement de protestation contre la politique de Lenin Moreno est appelé à se «radicaliser» par sa principale composante indigène. La répression a déjà fait cinq morts et près de mille blessés.
Pas de trêve en Equateur
Une femme autochtone place une écharpe aux couleurs du mouvement indigène, jeudi, lorsque les contestataires ont brièvement retenu une dizaine de policiers. KEYSTONE
Mobilisation

«Aucun dialogue avec un gouvernement assassin.» Réunie jeudi en conclave, la Confédération des nationalités indigènes de l’Equateur (CONAIE) n’a pas fait de détail. La principale organisation en lutte contre le plan d’austérité du président Lenin Moreno a appelé à «radicaliser les actions» de protestation débutées il y a une semaine. La hausse du prix de l’essence est particulièrement contestée. Le mouvement dénonce aussi la très dure répression policière qui aurait

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion