«J’ai su par hasard»

Ce n’est pas le premier prix que l’astrophysicien Michel Mayor reçoit. Pour avoir découvert avec son collègue Didier Queloz la première exoplanète 51 Pegasi b en 1995 – cette trouvaille a révolutionné la théorie des systèmes planétaires –, les deux hommes ont reçu mardi un prix exceptionnel, celui dont rêve tout scientifique: le Nobel de physique. Une heure à peine après l’annonce, l’habitant de Trélex, sur la Côte vaudoise, nous

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion