Genève

Médecine à domicile mal en point?

SOS Médecins alerte l’opinion publique sur l’état actuel des services d’urgence à domicile. Le Département de la santé ne croit pas à la pénurie.
Médecine à domicile mal en point?
Le Conseil d’Etat se dit prêt à prendre des mesures si l’offre de visites médicales d’urgence à domicile devient insuffisante. KEYSTONE-photo prétexte
Santé

SOS Médecins lance un appel à «sauver la médecine d’urgence à domicile». Amputée de quinze membres, l’équipe n’est plus constituée que d’une trentaine de professionnels. Pas assez, selon son président, Pierre Froidevaux, pour assurer la mission que l’entreprise s’est fixée: une disponibilité 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24. La faute au Conseil d’Etat, dénonce la société dans une pétition lancée en ligne. Dans les faits, cette réduction

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion