Genève

Le promoteur appelle les élus «à la raison»

Le projet de vente d’un terrain de la Ville de Genève à Vernier pour y construire des logements d’utilité publique donne lieu à un pataquès. Le promoteur espère que les constructions pourront se faire.
Le promoteur appelle les élus «à la raison» 1
Vue de la parcelle, au 113 de la route de Vernier. DR
Immobilier

Si la Ville de Genève ne peut vendre au Cabinet d’investissement foncier (CIF) une parcelle de 300m2 sise au 113 route de Vernier, ce dernier sera en droit de réclamer 1,6 million de francs de dédommagements. Cette affirmation du magistrat chargé de l’aménagement, Rémy Pagani, lors de la séance du Conseil municipal du 30 septembre, suscite des suspicions au sein de l’enceinte délibérative. «Si M. Pagani a engagé la Ville sans l’aval

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion