Genève

Battu, Rémy Pagani ne lâche pas la vente d’un terrain à Vernier

La vente de 370 m2 pour y construire des logements donne lieu à un imbroglio surréaliste. Le délibératif semble avoir coulé la vente. Mais Rémy Pagani n’a pas dit son dernier mot.
Battu, Rémy Pagani ne lâche pas la vente d’un terrain à Vernier 2
Rémy Pagani n'a pas dit son dernier mot. JPDS
Ville de Genève

Le projet de vendre à un promoteur privé une parcelle de la Ville de Genève sise à Vernier a donné lieu à un nouveau coup de théâtre lundi soir. Pour rappel, le Conseil d’Etat a invalidé mercredi passé la vente de ces 370 m2, décidée le 25 juin par une majorité des élus municipaux. L’objectif était de pouvoir reprendre le débat depuis zéro ce lundi. Car le Conseil d’Etat, en

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion