Genève

Des tentes pour interpeller les communes

Samedi matin, le Collectif d’Associations pour l’Urgence Sociale a profité de l’assemblée des communes pour sensibiliser quant au manque de moyen pour l’accueil des SDF.
Des tentes pour interpeller les communes
Quarante-six tentes ont été installées sur le parking de l'école primaire de Collonge-Bellerive par le Collectif d’Associations pour l’Urgence Sociale. JPDS
Précarité

C’est une petite surprise qui attendait les élus convoqués à l’Assemblée générale de l’Association des Communes (ACG) genevoises. Sur le parking de l’école primaire de Collonge-Bellerive où se tenait la réunion, quarante-six tentes avaient poussé durant la nuit. D’un vert flash, elles devaient interpeller les édiles sur le sort des personnes sans domicile fixe, et du manque chronique de place d’accueil de nuit, comme de jour. A l’origine de l’action,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion