Scène

«Les artistes ont une liberté totale»

A Lausanne, l’Arsenic ouvre sa saison demain avec la Canadienne Dana Michel, suivie de Pamina de Coulon. Son directeur, Patrick de Rham, raconte les dessous de son métier.
«Les artistes ont une liberté totale»
La Canadienne Dana Michel ouvrira jeudi la saison de l’Arsenic. RICHMOND LAM
Théâtre

«Je ne travaille pas au projet, je crois en des artistes», avance Patrick de Rham, directeur de l’Arsenic. La chorégraphe et performeuse canadienne Dana Michel, qui ouvrira demain la nouvelle saison de l’Arsenic, est de ceux-ci. Lorsqu’il dirigeait le festival des Urbaines, Patrick de Rham l’avait invitée à Lausanne avec son premier spectacle, Yellow Towel. Elle y évoquait son identité caribéenne et le fait d’être noire au Canada. «En filigrane,

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion