Suisse

Des accointances d’extrême droite

Patron des matelas Roviva, le Bernois Peter Patrik Roth a fait l’objet d’une enquête de l’émission Rundschau et du Tages Anzeiger pour sa proximité avec des néonazis.
Des accointances d’extrême droite
Peter Patrick Roth, dans une photo capturée sur la toile et mise en ligne par les antifa bernois. Sur son coude gauche, on distingue le symbole du soleil noir, signe de ralliement des milieux néo-nazis. Depuis les révélations de «Rundschau» et du «Tages Anzeiger», M. Roth a d’abord bloqué, puis épuré ses comptes sur les réseaux sociaux. Source: ANTIFA BERNE
Extrêmisme

La polémique n’a pas encore franchi la Sarine, mais elle fait rage en Suisse alémanique. Une enquête conjointe du Tages Anzeiger et de l’émission Rundschau a mis en lumière les accointances entre l’homme d’affaires bernois Peter Patrik Roth et des réseaux néonazis. Peter Patrik Roth est le directeur et propriétaire d’une entreprise bien implantée en Suisse alémanique: la fabrique de matelas Roviva, en main de sa famille depuis sept générations.

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion