International

Sur un rocher sans issue

«Porte d’entrée» de l’Europe, Malte se mue souvent en terminus précaire pour des milliers de migrants venus de Libye ou de Tunisie. Reportage à la frontière entre deux mondes.
Sur un rocher sans issue
Le «centre ouvert» de Hal Far, à l’image de Malte, un refuge sans grand espoir de sortie. GIACOMO SINI
Malte

Dans le bar miteux situé en face du centre d’identification des migrants de Marsa, le temps ne passe pas; pour le tuer, on joue aux dominos et au billard, ou bien on essaie de jeter un œil à la mer au-delà des navires rouillés à la dérive. Tout dans ce coin rappelle l’Afrique, pas seulement les langues avec lesquelles interagissent les gens autour des tables, ou l’odeur épicée de la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion