Cinéma

Spike Lee ou la «Black Pride»

Un cycle consacré au réalisateur est à voir aux Cinémas du Grütli, à Genève, alors que vient de s’achever la rétrospective Black Light à Locarno.
Spike Lee ou la «Black Pride»
"Jungle Fever" marque la première apparition à l’écran de Halle Berry, en 1991, aux côtés de Spike Lee. DR / CINEMATHEQUE SUISSE
Rétrospective

Angles inclinés et vols planés de la caméra, ellipses temporelles empruntées à la Nouvelle Vague française, omniprésence du jazz, hip hop et gogo: tels sont notamment les signes distinctifs de son œuvre. A l’honneur d’un cycle aux Cinémas du Grütli, à Genève, Spike Lee symbolise dans l’esprit du grand public le cinéma afro-américain engagé, qui «soulève autant de questions esthétiques que de réflexions historiques ou politiques», souligne Greg de Cuir

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion