Scène

Convoitises agricoles

A l’Orangerie, la mise en scène de Terres noires, de Stefano Massini, dévoile un combat de David contre Goliath et les ravages d’une puissante agro-industrie.
Convoitises agricoles
La mise en scène de Ludovic Chazaud offre une plongée dans ces Terres noires d'Afrique du Sud convoitées par les puissantes multinationales de l'agro-industrie. FRANCESCA PALAZZI
Théâtre de l'Orangerie

En 2006, le corps d’Anna Politkovskaïa, seule journaliste russe à avoir couvert la guerre en Tchétchénie, était retrouvé sans vie dans le hall de son immeuble. Stefano Massini en a tiré une pièce, dont les mises en scène au Galpon et à Saint-Gervais, à Genève, il y a quelques années, ont marqué les esprits. Aujourd’hui, au Théâtre de l’Orangerie, même combat de David contre Goliath. Le dramaturge italien dévoile cette fois-ci

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion