Scène

Un show anthropologique, drôle et érudit

Avec Showroom, le trio Balestra/Cardellini/Gonzalez brosse avec brio l’histoire de notre humanité en voie de disparition, dont seuls les artefacts pourraient être les témoins.
«Showroom», fascinant spectacle anthropologique
Dans un White Cube, le corps de Rébecca Balestra est dissimulé dans un coffre blanc, corps-marchandise ou sculpture. QUENTIN LACOMBE
Théâtre

Elle trône sur le plateau de la petite Salle des marchandises – le terme n’est pas anodin – du far° festival des arts vivants de Nyon. Mais on ne voit que son visage et le haut de son buste, le reste du corps étant dissimulé dans un coffre blanc. Comme un corps-marchandise ou une sculpture sur son socle, que l’on expose dans un magasin, elle est devenue anonyme, désincarnée, possédant encore quelque

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion