Suisse

«C’est flouer les gens»

La taxe d’exemption de l’obligation de servir rattrape les naturalisés. «Discriminatoire», tonne le socialiste valaisan Mathias Reynard.
«C’est flouer les gens» 1
Mathias Reynard ­dénonce une «application abusive de la loi». Christophe Bott
Taxe d’exemption

Ces factures font grincer des dents dans toute la Suisse et les téléphones des administrations cantonales des impôts chauffent depuis le printemps. En cause: la taxe d’exemption de l’obligation de servir. Jusqu’à présent, les citoyens non astreints aux services militaire ou civil devaient s’acquitter d’une taxe représentant 3% du revenu annuel jusqu’à leurs 30 ans. Depuis janvier, la version révisée plus stricte de la loi fédérale sur la taxe d’exemption de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion