Suisse

Les PME prises en otages

Une vague d’attaques de logiciels de rançon frappe des sociétés suisses trop vulnérables.
Les PME prises en otages
Les Transports publics fribourgeois (TPF) ont aussi été frappés par un virus de rançon la semaine passée, par chance sans réel impact sur l’activité. CHARLES ELLENA-ARCHIVES
piratage informatique

«Notre entreprise a été victime d’une ransomware Attack-RYK et infectée par un virus et ce malgré nos systèmes de protection et pare-feu des plus efficaces et actuels.» C’est par courrier que Bourquin SA a averti ses clients et partenaires au mois de juin qu’elle venait d’être victime d’un logiciel de rançon ukrainien. Impossible d’utiliser les serveurs: le virus les a mis hors service, paralysant une partie de l’activité. Comme cette

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion