Vaud

Un quartier se bat pour l’institutrice

A Lausanne, les parents des élèves d’une classe se mobilisent pour stabiliser le poste de la maîtresse.
Un quartier se bat pour l’institutrice
Les élèves d’un quartier lausannois risquent de perdre leur maîtresse d’école préférée. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Enseignement

Sophie, maîtresse d’école primaire de 51 ans, lutte pour conserver son emploi dans un établissement lausannois. Le Département vaudois de la formation refuse de lui octroyer un contrat à durée indéterminée, alors qu’elle a enchaîné trois contrats à durée déterminée (CDD) d’une année. Soutenue par les parents de ses élèves et défendue par un avocat, elle fait face à l’administration. Les parents de la totalité des vingt élèves ont cosigné une

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion