Genève

«Je ne l’ai pas raconté, j’avais trop honte»

Un ouvrage tout juste paru réunit des témoignages de harcèlement sexiste et sexuel à l’école. Objectif: prendre mesure de la gravité du problème.
«Je ne l’ai pas raconté, j’avais trop honte»
L'ouvrage met en lumière des gestes ou des remarques déplacées de la part d'enseignants face à des adolescentes. KEYSTONE/PHOTO PRÉTEXTE
Harcèlement à l’école

«En deuxième année, premier cours, premier message du prof: ‘Pour avoir des bonnes notes avec moi, soit vous êtes intellos, soit vous êtes blondes à gros seins.’» «Ils ne m’ont pas cru et n’ont rien fait pour m’aider.» Ces deux citations sont tirées de «Harcèlement sexiste et sexuel à l’école, basta!», tout juste paru. L’ouvrage réunit une quarantaine de témoignages publiés par le Comité contre le harcèlement sexuel (CCHS) –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion