Scène

Le festival qui n’a pas de prix

Du 9 au 14 juillet à Lausanne, le Festival de la Cité met en évidence la qualité d’une programmation multidisciplinaire, joyeusement militante et gratuite.
La Cité, le festival qui n’a pas de prix
A découvrir au festival, La Spire est une structure-sculpture imaginée par Chloé Moglia. JEAN-LOUIS FERNANDEZ
Festival de la Cité

«Un des fils rouges de cette année est d’affirmer que le Festival de la Cité n’a pas de prix : il a beaucoup de valeur, mais pas une valeur marchande», pointe Myriam Kridi, directrice de la manifestation lausannoise. Présentée mercredi, la programmation 2019 comportait bien quelques trésors inestimables. «D’ailleurs, ce n’est pas parce qu’il est offert au public que ce que ce que propose le festival n’est pas riche de

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion