Suisse

Se délivrer de son corps

Dans le manifeste de la grève du 14 juin, les femmes revendiquent une libération de leur corps face aux injonctions de la société. Le collectif d’artistes A-Capello s’est confronté à cette problématique.
Se délivrer de son corps
Constitué de quatre artistes, le collectif A-Capello, qui soutient la grève, a créé un projet mettant en scène ce qui touche à la vie de tous les jours des femmes. SIG
Égalité

La grève des femmes*/grève féministe du 14 juin approche à grands pas. Dans le manifeste lié à cet événement, la question du rapport aux corps des femmes dans notre société est pointée du doigt: «Parce que notre corps nous appartient, nous exigeons d’être respectées et libres de nos choix. Nous refusons les injonctions omniprésentes tout au long de notre vie.» Constitué de quatre artistes, le collectif A-Capello, qui soutient la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion