Économie

Doutes sur l’autonomie du gendarme

Le Conseil fédéral veut réformer l’autorité de surveillance des banques et suscite des inquiétudes.
Doutes sur l’autonomie du gendarme 1
Le Conseil fédéral n’entend pas remettre en question l’indépendance opérationnelle de la Finma, mais il veut affirmer sa responsabilité en matière de haute stratégie. KEYSTONE
Finance

Le Conseil fédéral cherche-t-il à brider la Finma, l’Autorité de surveillance des marchés financiers suisses? C’est la question que pose l’un des spécialistes les plus pointus de la supervision des acteurs des marchés financiers en Suisse, le professeur Urs Zulauf, des universités de Berne et de Genève et ancien membre de la direction de la Finma. L’autonomie opérationnelle de cette entité de l’administration fédérale est un principe ancré dans la

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion