International

Bataille des justices en Colombie

Le Ministère public mène une attaque sans précédent contre la justice transitionnelle. Une crise institutionnelle qui affaiblit encore le processus de paix et provoque une rupture entre ex-guérilleros.
Bataille des justices en Colombie
Libéré après de longues heures d’attente puis incarcéré à nouveau, l’ex-guérillero aveugle Jesús Santrich est ballotté entre la justice transitionnelle issue de l’accord de paix et ses pourfendeurs. KEYSTONE
processus de paix

Tout commence le mercredi 15 mai. En fin de matinée, la Justice de paix (JEP, justice transitionnelle issue des accords de paix) ordonne la libération immédiate de Seuxis Paucis Hernández Solarte, plus connu sous le nom de Jesús Santrich, ancien commandant et négociateur de la guérilla des FARC, détenu en Colombie sur demande d’Interpol le 9 avril 2018, à la suite d’une accusation de trafic de drogue émanant d’un tribunal

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion