Cinéma

Almodóvar à cœur ouvert

Briguant la Palme d’or au Festival de Cannes, le cinéaste espagnol se raconte dans Douleur et Gloire, un film ­désarmant qui transcende les lieux communs sur les affres de la création.
Almodóvar à cœur ouvert
Arborant la barbe et la coupe hirsute de Pedro Almodóvar, Antonio Banderas incarne son double à l’écran. PATHE FILMS / EL DESEO / MANOLO PAVON
Film

Toute œuvre est une autobiographie de son auteur, peu ou prou, et plus ou moins ouvertement. Plus que jamais dans le cas de Douleur et Gloire, qui compose un triptyque informel avec La Loi du désir (1987) et La Mauvaise Education (2003). Si le cinéaste madrilène incarné par Antonio Banderas se nomme Salvador Mallo, il arbore la barbe et la coupe hirsute de Pedro Almodóvar, porte ses vêtements et habite

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion