International

Vincent Lambert débranché, puis rebranché

Des médecins avaient stoppé lundi les soins qui maintenaient en vie le patient en état végétatif. Mais hier soir, la cour d’appel de Paris a ordonné la reprise des traitements.
Vincent Lambert débranché, puis rebranché
Pour la mère de Vincent Lambert, son fils ne serait pas «en fin de vie» mais seulement «handicapé». KEYSTONE
France

La cour d’appel de Paris, saisie par les parents du tétraplégique en état végétatif Vincent Lambert, a ordonné lundi soir la reprise des traitements visant à le maintenir en vie. Et ce jusqu’à ce qu’un comité de l’ONU se prononce sur le fond de son dossier. La cour «ordonne à l’Etat français (…) de prendre toutes mesures aux fins de faire respecter les mesures provisoires demandées par le Comité international

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion