Genève

Tester sa drogue pour réduire les risques

«Nuit blanche?» va permettre aux usagers de substances psychotropes récréatives de les faire analyser. Une première en Romandie.
Tester sa drogue pour réduire les risques
Situé dans le quartier des Grottes, au Local6, à quelques pas du Quai 9, le Drug checking stationnaire proposera des analyses toute l’année. JPDS
Prévention

Faire analyser sa boulette de coke ou sa pilule d’ecstasy pour connaître son dosage ou encore sa composition exacte. C’est ce que proposera, à partir du 3 juin, Nuit blanche?, l’antenne de l’association Première ligne dédiée à la réduction des risques liés à la consommation récréative de drogues. Soutenu par la Confédération et le Conseil d’Etat, le projet pilote Drug checking – devisé à quelque 150’000 francs par année –

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion