Religions

Zundel, un progressiste avant l’heure

Il y a un siècle, le théologien suisse se battait déjà pour le droit de vote des femmes et la justice sociale.
Zundel, un progressiste avant l’heure
Théologien mystique, Maurice Zundel était aussi un «franc-tireur» qui se battait pour la justice sociale. DR
Publication

On a qualifié Maurice Zundel de théologien mystique, de philosophe existentiel, d’homme du silence. Le prêtre neuchâtelois était aussi un homme de terrain, proche des préoccupations de ses contemporains pendant l’entre-deux-guerres. La publication du premier tome de ses œuvres complètes, y compris divers articles de presse, permet de découvrir combien ses idées étaient progressistes, voire révolutionnaires pour son temps. Cheville ouvrière de l’édition des écrits de ce «franc-­tireur», l’abbé Marc

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion