Solidarité

La colère des gueules noires de Soma

Cinq ans après la catastrophe de la mine de charbon de Soma, dans l’ouest de la Turquie, les familles des 301 victimes et les rescapés attendent toujours que justice soit faite.
La colère des gueules noires de Soma
Ce sont 301 mineurs qui ont perdu la vie dans l’accident de la mine de Soma en 2014. AP Photo/Emrah Gurel
Turquie

Ce matin du 13 mai 2014, Hakan Uçkun s’était préparé comme d’habitude. Il avait embrassé sa femme, pris le sac qu’elle avait préparé pour sa journée de travail, puis était parti à la mine d’Eynez, sur les hauteurs de Soma, dans l’ouest de la Turquie. Descendu sous terre dans l’obscurité et la poussière de charbon, pour nourrir sa famille. Il avait 30 ans. Il n’est jamais remonté. Ce jour-là, alors qu’un

Pour lire la suite de cet article

Vous êtes déjà abonné? Connexion

Abonnez-vous
A partir de 9.50 / mois
je m'abonne
Testez-nous
3.- pour un jour

Connexion